Récits Bibliques
 
   Noël: une histoire d'amour qui dure toujours.

Dans la nuit de Noël, une étoile a guidé les bergers et les mages jusqu’à l’endroit où le bébé nommé "Jésus" venait de naître. Si on fête encore sa naissance aujourd’hui (c’est la véritable signification de Noël) c’est que ce bébé n’était sûrement pas comme les autres.
L’histoire de ce bébé est une véritable histoire d’amour. Si pour nous, une histoire d’amour peut être brève, avec Dieu, une histoire d’amour dure toujours. Dieu nous aime et il nous aimera toujours, et le fruit de l’amour de Dieu se manifeste naturellement par la naissance de Son fils Jésus. Qui pouvait imaginer que Dieu lui-même utilise ce processus de la naissance d’un bébé en chair et en os ? C’est pourtant ce qui est arrivé ! Toutefois à une différence près et pas des moindres : Marie, la femme choisie par Dieu n’avait eu aucune relation avec un homme avant d’enfanter Jésus. Seulement, des prophètes comme Esaïe, avaient annoncé 700 ans auparavant cet événement extraordinaire :"Eh bien, le Seigneur vous donne lui-même un signe: la jeune femme va être enceinte et mettre au monde un fils. Elle le nommera Emmanuel, Dieu avec nous."(Esaïe 7/14 BFC)

Un signe ! un bébé ! Est-ce un message pour notre monde au 21ème siècle, avec ses inventeurs de la pilule contraceptive, avec ses partisans de l’avortement, ses témoins de la mort d’un enfant toutes les deux minutes à cause de la malnutrition, avec ses pollueurs insouciants de la qualité de vie des générations à venir ? Mais qui voit dans ce signe la manifestation de l’amour de Dieu ? Qui voit cet enfant, né il y a plus de 2000 ans, venir mourir pour nous ? Les évangiles, dans la Bible, médiatisent point par point cet événement. Luc relate que lorsque Marie, enceinte, et Joseph son fiancé se sont rendu à Bethléem pour le recensement, elle fut surprise par les douleurs de l’enfantement. Ils ne trouvèrent pas de place dans les hôtels alors Marie accoucha dans une étable. Pourquoi Dieu, s’il voulait nous visiter, n’a-t-il pas choisi un palais ? Il y a beaucoup de zone d’ombre, des choses que nous ne comprenons pas.

C’est ici, précisément, dans cette étable de Bethléem que "la lumière", "la véritable lumière" vient dans le monde ! Une trentaine d’années plus tard, Jésus, en pleine maturité dira lui-même :"Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit aura la lumière de la vie et ne marchera plus jamais dans l’obscurité."(Jean 8/12BFC)

Ce n’est pas un coup de baguette magique qui nous transforme, mais dans la confiance que nous accordons à Jésus pour le suivre, se déclenche un processus divin qui va nous transformer petit à petit, nous faire grandir, mûrir, et nous amener à vivre une vie nouvelle.

Considérons notre cœur qui est loin d’être un palais et, sans honte, faisons place à Jésus pour qu’il puisse y naître. Je ne connais pas d’autre Noël plus véritable.

Dieu nous donne en Jésus-Christ, la lumière et la vie : une vie si précieuse (elle lui a coûté si cher) qu’elle ne doit pas être gaspillée, une lumière qu’il ne s’agit pas de mettre sous le boisseau. Nous avons reçu la vie en abondance pour que nous puissions à notre tour, offrir la lumière (avec nos lampes allumées) à notre monde enténébré et désespéré, lui communiquer un peu de chaleur et semer l’espérance. Voilà ce qu’est Noël, vraiment; les ténèbres s’éclaircissent et une vie nouvelle devient possible !

Quel cadeau d’amour de la part de Dieu !

Source:  http://www.addtaverny.com

Avec l'aimable autorisation du pasteur Jean-Luc Monnin 

Ajouter un commentaire   
    Vacances signifie repos!

Le temps de vacances approche pour les uns et les autres et lorsque nous parlons vacances, nous pensons bien sûr au repos bien mérité dont nous allons jouir. Nous pensons tous au repos de nos corps qui en ont bien besoin mais qu’en est-il pour nos âmes ? Est-ce que les vacances nous apportent le repos pour nos âmes ? Dans Matthieu 11.25, Jésus appelle à venir à LUI, afin de trouver du repos pour notre âme.
’Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos’’.
Je crois que le repos dont parle Jésus est indépendant des circonstances de la vie.
Dans un autre récit, nous voyons le Seigneur dans la barque avec les disciples et la Bible nous dit qu’ il s’éleva sur la mer une si forte tempête que la barque était couverte par les vagues. Et Jésus, lui, il dormait. Jésus dormait dans la barque alors que la tempête faisait rage.
Le sommeil de Jésus est l'image même, la démonstration, du repos de Dieu, car le repos dont le Seigneur parle est le repos de Dieu. Ce repos là est indépendant des situations bonnes ou mauvaises.
C'est le repos qui demeure dans nos cœurs lorsque nous avons la certitude d'être dans la volonté de Dieu et que nous sommes en paix avec lui, cette paix qui surpasse toute intelligence, qui garde nos cœurs et nos pensées en Jésus-Christ.
Jésus vivait dans une réelle dépendance de son Père, il lui était agréable chaque jour, il vivait dans sa communion, aussi sa paix était parfaite, malgré qu'il soit confronté à l'opposition, la haine des principaux du peuple, parfois l'incrédulité de ses disciples, la souffrance et l'angoisse de la croix.
Il fut terriblement éprouvé également dans le jardin de Gethsémané, à la pensée de ce qu'il allait devoir affronter, mais il a supplié à grands cris et avec des larmes, Celui qui pouvait le secourir et le délivrer même de la mort. Alors un ange est venu pour le fortifier, il a reçu l'aide de son Père et il s'est avancé sans crainte au devant des souffrances et de la mort de la croix, qu'il devait subir pour nous sauver.
En ce qui nous concerne, si nous faisons ce que Dieu nous demande, nous efforçant de lui être agréable et de vivre dans sa communion, nous garderons notre confiance, même dans les moments les plus difficiles, car nous saurons que c'est lui qui fera aboutir notre travail.
Si nous entreprenons les choses par nous-mêmes, nous nous exposons à des soucis. C'est le lot de tous ceux qui entreprennent.
Ce qui ne veut pas dire que nous ne devons pas entreprendre et nous abstenir de toute initiative personnelle. Mais ne manquons pas de confier au Seigneur nos projets et nos entreprises.
Lorsque notre âme est agitée, inquiète, chargée de soucis, tourmentée par la crainte, blessée par la vie, amère ou malheureuse, chargée du poids de notre culpabilité, quand nous soupirons après le repos, la paix de Dieu, le calme et la tranquillité intérieurs, nous ne sommes pas sans secours.
‘’Dieu est pour nous un refuge et un appui, Un secours qui ne manque jamais dans la détresse.’’ Psaumes 46:1
Ayant donc la certitude qu'il y a auprès du Seigneur un lieu de repos de l'âme, revenons à notre premier texte et regardons la suite des paroles de Jésus :
’Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes.’’
Jésus précise ici les conditions pour trouver en lui le repos de l'âme :
• Prendre son joug sur nous
• Recevoir ses instructions
Écoutons attentivement sa parole et ne pensons pas que la prière fasse tout. Nous croyons bien souvent qu'il suffit de prier en demandant pour recevoir ce repos intérieur.
Il y a des choses pour lesquelles la prière, l'intercession et les supplications suffisent, et encore faut-il que la prière soit faîte selon la pensée de Dieu, mais pour trouver le repos de notre âme, il faut faire ce que dit Jésus :
1. Il nous demande d'abord de venir à LUI, et donne une merveilleuse promesse.
« Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. »
2. Puis Il nous montre comment venir.
« Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions. » deux étapes par lesquelles nous devons venir et nous assurer la promesse du "repos de nos âmes" : (1) La soumission à Christ. (2) Devenir ses disciples.

1 - prendre son joug sur nous, c'est à dire accepter que Jésus soit le maître, le roi, le Seigneur de notre vie. Accepter de lui être entièrement soumis.
Nous nous conduisons souvent comme si nous en étions les maîtres absolus des circonstances. C'est vrai que c'est nous qui décidons de ce que nous allons faire de notre vie, mais la meilleure des décisions c'est ce de nous donner nous-mêmes au Seigneur afin qu'il règne en souverain sur tout ce qui nous concerne.
C'est le meilleur choix pour notre sécurité présente et à venir. Nous savons que s'il est le maître de notre vie, nous pouvons être tranquilles, il fera ce qui est le meilleur pour nous. C'est le repos !
2 - Recevoir ses instructions. C'est être attentifs et obéissants à sa Parole, nous efforcer de faire chaque jour ce qu'il dit, comme des disciples. Cela s'appelle aussi marcher avec lui, selon les instructions qu'il donne pour toutes les situations dans lesquelles nous pouvons nous trouver. Il faut pour cela que sa Parole demeure, "habite" abondamment en nous.
Il n'y a pas besoin de beaucoup d'efforts pour comprendre ce qu'il dit, mais il en faut beaucoup pour le pratiquer ! Nos efforts consisteront à nous appliquer chaque jour à obéir à notre Seigneur, à mettre en pratique ses paroles, en lui soumettant nos pensées, en conformant nos paroles et nos actes à ses enseignements.
C'est ce qu'il appelle " Être vraiment ses disciples ’’ . C'est alors que nous trouverons du repos pour notre âme, car nous vivrons quotidiennement dans sa communion, il sera en nous et nous en lui.

Bon repos à chacun et nous nous retrouverons,Dieu voulant, en pleine forme à la rentrée. Bonnes vacances.

Source:  http://www.addtaverny.com

Avec l'aimable autorisation du pasteur Jean-Luc Monnin

Ajouter un commentaire   
  Accueil
+
La Bible
+
La foi
+
Jésus-Christ
+
Expériences
+
Enseignement
+
Récits Bibliques
+
Personnages
+
Histoire de la Bible
+
Lu pour vous
+
Liens
+
News
+
Archives du site
+
Poésie
+
Encouragements
+
Evènements
  Contact