Encouragements
 
   La prière est une priorité.

Un proverbe africain dit : « Chaque matin, la gazelle se lève en sachant qu’elle doit courir plus vite que le lion  le plus rapide, sans quoi elle se fera dévorer. Et chaque matin, le lion se lève en sachant qu’il doit courir plus vite que la gazelle sans quoi il va mourir de faim. Alors, que tu sois une gazelle ou un lion, chaque matin quand tu te lèves, tu as intérêt à courir ! »
De la même manière pour nous, je crois que les réalités de la mort et de la vie font que la prière est une priorité quotidienne. C’est certainement une priorité vitale si nous voulons voir la puissance de Dieu se manifester dans notre vie chaque jour.
La plupart des chrétiens sont d’accord pour dire que la prière est importante et que nous devrions prier plus souvent et plus efficacement, mais notre ennemi commun est le manque de temps. Il nous appartient de gérer notre temps de prière, faute de quoi elle n’aura jamais la place qui lui revient.
Ce sont certainement le sens de l’urgence et la dimension prophétique de son ministère qui ont poussé Jésus à rechercher ce temps de prière. Il était habitué à la prière et en connaissait toute la valeur. Il priait tôt le matin, il priait seul dans un lieu désert, il priait avec ses disciples, il priait face aux besoins, il priait avec une grande consécration. La prière fut pour Lui une priorité qui demeura  une discipline de sa vie depuis son enfance jusqu’à la croix.
La prière a été la pierre à aiguiser de son ministère…Et nous ??? Nous sommes souvent tombés dans le piège qui consiste à scier avec une lame émoussée. Nous sommes trop occupés, notre lame est émoussée, que d’efforts pour si peu de résultat !

Il nous appartient de mettre la prière en tête de nos ordres du jour et Dieu, quant à Lui, se chargera de nous exaucer. J.Edwin Orr a écrit : « Quand Dieu veut faire quelque chose avec son peuple, il le conduit toujours dans la prière ».
Nous pouvons vivre le plus grand mouvement de prière avec un impact exponentiel d’un réveil mondial et d’une grande moisson d’âmes. Dans Actes 4.31, lorsque les gens se mirent à prier, le lieu où ils étaient rassemblés s’est mis à trembler. Ce n’est pas un événement isolé mais un principe divin qui devrait nous stimuler à la prière.
La gazelle et le lion savent que courir est pour eux une question de vie ou de mort. Le chrétien sait que pour lui, prier est une question de vie ou de mort. S’il ne prie pas, il se verra rattrapé et dévoré par le lion qui rugit ; s’il ne prie pas, il ne verra jamais la puissance de Dieu se manifester et il n’aura pas la grâce d’être et de rester victorieux.

La prière qui change tout doit passer par-dessus tout et avant tout.

Alors courage et en avant…

Source: http://www.addtaverny.com/
Avec l'aimable autorisation du Pasteur Jean-Luc Monnin

Ajouter un commentaire   
   Je fais une chose.

" Frères, je n'estime pas encore avoir saisi le prix; mais je fais une chose: oubliant ce qui en arrière et tendant vers ce qui est en avant, je cours vers le but pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ" Philippiens 3/13 -14


Jésus avait dit à Marthe: " Une seule chose est nécessaire " Luc 10/42 . L'aveugle-né, après avoir trouvé la délivrance de sa cécité pouvait dire: " Je sais une chose " Jean 9/25; et là dans ce passage Paul dit " Je fais une chose ! "
Nous tous, par la grâce de Dieu et l'enseignement de la Bible, nous avons trouvé et compris la seule chose nécessaire à notre salut, mais c'est une autre démarche de la vivre, de la réaliser.
Quelques uns se contentent d'espérer faire cette chose, un jour, quand ils seront meilleurs, quand ils auront plus de temps ou plus de connaissance, ou lorsque tel voeux de leur coeur se trouvera réalisé. Nous entendons parfois dire, " je ferai ceci ou cela si... "


Si nous examinons les propos de Paul, nous découvrons qu'il n'y a ni futur, ni condition. L'apôtre dit : " je fais, maintenant, à l'instant même, continuellement, tous les jours ...une chose !"
Pouvons-nous dire la même chose ? Voyons en quoi consiste cette "chose" qu'il importe plus que jamais de faire, en débutant aujourd'hui même si nous n'avons pas encore commencé.

Tout d'abord: oublier ce qui est en arrière. C'est se débarrasser de tout ce qui entrave notre course en avant, c'est à dire nos vieilles habitudes, nos relations mondaines, notre timidité, les pensées qui sont le produit des problèmes d'hier et qui ne peuvent rien changer à notre passé. Il faut oublier tout ce qui rattache à l'ancien état, comme Bartimée jeter comme un manteau tout ce que notre esprit transporte de mauvais en rapport avec hier.
Puis alors: " tendre vers ce qui est devant en courant droit au but ". Nous devons manifester que nous sommes de vrais enfants de Dieu et de vaillants soldats de Jésus-Christ.

Il ne s'agit pas de dormir ou de somnoler en nous contentant de vivre un christianisme qui ne nous dérange pas trop, tout en nous permettant d'avoir encore une certaine jouissance du monde.

Le message de Paul est clair, il parle d'un effort, d'une activité et de la persévérance.

L'effort: (tendre vers l'avant) c'est être vraiment décidé pour le Seigneur, prêt à le suivre n'importe où, à tenir ferme pour Lui, c'est la pleine et entière consécration de nous-mêmes pour qu'Il puisse se servir de nous ; c'est encore l'affermissement de notre foi qui compte sur la toute-puissance et les promesses de Dieu, malgré les obstacles et les difficultés.

L'activité: (courir) c'est le service. Et quel service devrait être le nôtre lorsque nous considérons celui de Paul? Où est-il notre amour pour les âmes perdues ?
Paul disait: "Malheur à moi si je n'évangélise pas ". Où est notre courage pour confesser Christ hardiment devant le monde; pour distribuer des traités ou des évangiles ? Où est notre force pour rejoindre l'Eglise à l'heure de la prière ?

La persévérance (droit au but): c'est la constance dans toutes ces choses, et là encore où en sommes-nous ? Où en suis-je? Travaillons-nous jusqu'à ce que des résultats tangibles soient manifestés ? Tant de choses peuvent venir nous décourager.

Cependant si nous voulons atteindre le but nous devons nous imprégner du message de Paul et non plus dire : " je sais, je connais une chose, mais je fais une chose : je cours vers le but"

Que le Seigneur vous bénisse et vous y aide !

Source: http://www.addtaverny.com/
Avec l'aimable autorisation du Pasteur Jean-Luc Monnin
Ajouter un commentaire   
   Comment sortir du découragement.

La voix de Jézabel a conduit Elie dans une caverne. Le murmure doux et léger de Dieu l'en a sorti.

C'est là le secret ! Si seulement nous pouvions écouter ce qui vient de Dieu plutôt que ce qui vient du diable ou nos pensées charnelles alors nous pourrions sortir de toutes les situations défavorables, nos détresses, nos angoisses...

Très souvent, la voix de Jézabel se fait entendre juste après que nous ayons fait une "super" expérience sur la montagne (1 Rois 18/20-46).

Réalisons qu'Elie avait appelé le feu du ciel et le Seigneur l'avait publiquement honoré en répondant à sa prière (1 Rois 18/36-39) quand soudainement Jézabel a prononcé ces paroles : « Je vais te tuer... ». Elle n'a pas eu besoin d’utiliser des chars ou des soldats, sa voix a été suffisante pour intimider Elie, le mettre en dépression, lui voler sa victoire et le conduire dans une caverne.

Il était au Carmel (qui signifie lieu fertile), il s'est retrouvé à Horeb (aride).

Comme lui, vous avez pu connaître les eaux vives du Saint-Esprit et aujourd'hui vous êtes comme desséchés...

L'ennemi pourra utiliser quelqu'un pour nous enfermer avec des paroles ou parfois nous le faisons nous-mêmes par ce qui sort de notre propre bouche, attention à ce que nous confessons... !

La voix de Jézabel peut nous amener dans la crainte du cancer : « Ta mère l’a eu, tu l’auras aussi. »

Ou dans la peur d’avoir des problèmes matériels : « Tu vas perdre ton travail, tu ne pourras plus payer ta maison, tu vas te retrouver à la rue... »

Si vous écoutez cette voix alors vous serez effrayé au prochain appel téléphonique, au prochain courrier, à la prochaine réunion à votre travail.

Quelle déclaration allez-vous croire ? Qui allez-vous écouter aujourd'hui ?

La réponse est : Ni le vent, ni le tremblement de terre, ni le feu ne purent conduire Elie en dehors de la caverne seulement le murmure doux et léger de Dieu put le faire.

Et aujourd'hui, ce sera la même chose pour vous, si seulement vous venez dans sa présence et que vous l'écoutez, LUI !

Tire mon âme de sa prison, afin que je célèbre ton nom ! Les justes viendront m'entourer, quand tu m'auras fait du bien. (Psaume 142/8)

Source: http://www.addtaverny.com/
Avec l'aimable autorisation du Pasteur Jean-Luc Monnin
Ajouter un commentaire   
   Le pardon, puissance qui libère.

Le péché met sur le cœur de l’être humain un pesant fardeau. Les uns cherchent à l’oublier par toutes sortes de distractions et d’activités, les autres en faisant du bien autour d’eux ; ils pensent ainsi s’en débarrasser ou même se racheter. Mais le fardeau du péché et la culpabilité qui s’y rattachent sont toujours là.

Oui, le prophète Jérémie a écrit de la part de Dieu :
  « Quand tu te laverais avec du nitre, Quand tu emploierais beaucoup de potasse, Ton iniquité resterait marquée devant moi, Dit le Seigneur, l’Eternel. »   Jérémie 2 v 22

Mais heureusement, le Bible dit aussi :
« le sang de Jésus son Fils, nous purifie de tout péché. »  1 Jean 1 v 7

Un peu plus loin on peut lire aussi sous la plume de Jean :

« Je vous écris, petits enfants, parce que vos péchés sont pardonnés à cause de son nom. » 1 Jean 2 v 12

 
Lors de son ministère terrestre, Jésus a pardonné les péchés.
Un jour il dit à un paralytique qu’on lui avait amené :

« Prends courage, mon enfant, tes péchés te sont pardonnés. » Puis il a même guéri le paralytique! Gloire à Dieu ! Mat. 9 v 2 à 7

Quelques mois plus tard, Jésus dit à une femme : « Tes péchés te sont pardonnés. » Luc 7 v 48.

Puis vint le temps où Christ est mort pour nous à la croix portant nos péchés ; son sang a coulé pour nous en purifier.

Ensuite il est ressuscité et est apparu à ses disciples leur disant :
« Ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, et qu’il ressusciterait des morts le troisième jour, et que la repentance et le pardon des péchés en son nom seraient prêchés à toutes les nations, à commencer par Jérusalem. » Luc 24 v 46 et 47.


Le pardon des péchés est une réalité que chacun peut expérimenter et vivre.  La rémission, c’est le pardon ; Dieu ne tient plus compte de notre péché, de nos fautes, de nos transgressions. Enfin libéré, quel soulagement ! Alléluia !

Comme jésus nous l’a enseigné nous devons aussi nous pardonner les uns les autres:
« Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. » Mt ; 6 v 12

C'est-à-dire : pardonne-nous nos offenses de la manière  dont nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.

Attention donc ! Nous devons pardonner :
« Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi, mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses. » Mat. 6 v 14 et 15.

 
L’Apôtre Paul le savait bien, c’est pourquoi il a exhorté les chrétiens d’Ephèse et ceux de Colosses en ces termes :

« Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ. »
Ephésiens 4 v 32.

 « Supportez-vous les uns les autres, et si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi. » Colossiens 3 v 13.

 Ainsi mes frères et sœurs mettons en pratique ces divins préceptes, et que rien ne vienne entraver notre vie spirituelle.

Que Dieu vous bénisse.



Ajouter un commentaire   
   Bientôt Noël.

Noël : le cadeau de Dieu pour l’humanité.

Le monde dans lequel nous vivons est en mal d’amour. Les événements crient autour de nous; de plus en plus de jeunes et de moins jeunes se suicident, faute d’amour. D’autres recherchent de l’amour dans la sexualité, des couples se forment et se brisent aussi vite en laissant bien souvent des enfants écorchés, blessés par un divorce qu’ils ne comprennent pas. Et pourtant, au sein de ce monde en manque et en recherche d’amour,  un monde en panne d’affection, des hommes et des femmes se lèvent pour proclamer « nous avons découvert l’amour que Dieu a pour nous et nous y avons cru ! Oui, Dieu est Amour ! »

Quelle découverte mes amis, quelle révélation suffisante pour transformer toute une vie ! Un Dieu qui nous aime, au point de nous combler de la chaleur de son Amour dans les détails les plus intimes de notre quotidien. Un Dieu qui nous a tellement aimés au point de donner son cher Fils, le livrant à la mort afin de nous affranchir de notre condamnation. Dans cette période où nous allons tous recevoir des cadeaux, il nous faut réaliser la valeur du cadeau que Dieu nous a fait en la personne de Jésus.

Nous pouvons dire que nos yeux se sont ouverts lorsque nous avons découvert l’amour que Dieu a pour nous. Dieu est amour, c’est sa nature, son essence ! Il n’est pas seulement celui qui nous aime, qui a des sentiments d’affection pour nous, il est lui-même Amour, il est fait d’amour, si je puis dire, de telle sorte qu’en le recevant dans notre vie, nous recevons également en nous Sa nature et nous devenons ainsi capable d’aimer comme Lui nous a aimés. La Bible dit que l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le St-esprit.

Ainsi, je peux aimer et m’affectionner aux ‘’choses d’en haut’’, aimer Dieu et l’adorer comme il se doit, aimer les frères, aimer mon prochain, aimer mon épouse, mes enfants, et même…même mes ennemis s’il toutefois il en est ! Quel programme ! Humainement c’est impossible !C’est ce que dit l’apôtre : 1 Jean 3.14 « Nous savons que nous sommes passés de la mort à le vie parce que nous aimons les frères… »

Dans ce monde en panne d’amour, notre privilège est de nous savoir aimés de Lui et c’est cette Bonne Nouvelle que nous voulons répandre autour de nous en cette fin d’année, voilà le plus beau cadeau ! Le cadeau de Dieu ! L’amour de Dieu ! Voulez-vous le connaître ? Ce cadeau est pour vous ! Il s’appelle JESUS…

 

Source: http://www.addtaverny.com/
Avec l'aimable autorisation du Pasteur Jean-Luc Monnin

 


Ajouter un commentaire   
   Paroles de réconfort.

La Bible, Parole de Dieu, contient bien des promesses et des affirmations qui font du bien à nos âmes... Voici donc quelques douceurs de cette bonne parole de la part du Seigneur:

"Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous la donne pas comme le monde la donne. Que votre coeur ne se trouble point, et ne s'alarme point." Jean 14 v 27

" Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faîtes connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos coeur et vos pensées en Jésus-Christ."  Philippiens 4 v 6 et 7.

"car je suis l'Eternel qui te guérit."  Exode 15 v 26.

"Et c'est par ces meurtrissure que nous sommes guéris." Esaïe 53 v 5 Celles de jésus à la croix.

"Ne crains pas, crois seulement" Marc 5 v 36.

"Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde." Matthieu 28 v 20. 

"Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers; que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soient sans reproche à l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ!
Celui qui vous a appelé est fidèle, et c'est lui qui le fera."
1Thess. 5 v 23 et 24.

 


Ajouter un commentaire   
   Promesses et encouragements.

 Voici pour vous aider, vous consoler, vous fortifier, quelques versets de la Bible, la Parole de Dieu; lisez les, relisez les dans leur contexte, et saisissez la bénédiction de Dieu par la foi.

"Ne crains pas, crois seulement."  Marc 5 v 36.

" Ne crains pas, crois seulement, et elle sera sauvée." Luc 8 v 50.

" Ne t'ai-je pas donné cet ordre: Fortifie-toi et prens courage? Ne t'effraie point, car l'Eternel, ton Dieu,  est avec toi dans tout ce que tu entreprendras." Josué 1 v 9.

" David dit à Salomon, son fils: Fortifie-toi, prends courage et agis; ne crains point, et ne t'effraie point.  Car l'Eternel Dieu mon Dieu sera avec toi;" 1 Chroniques 28 v 20.

" Je suis l'Eternel qui te guérit."  Exode 15 v 26.

"Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos." Jean11 v 28.

"Jésus lui dit: Ne 'ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu?"  Jean 11 v 40

"Mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire,en Jésus-Christ." Philippiens 4 v 19.

"Je t'instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre; Je te conseillerai, j'aurai le regard sur toi." Psaume 32 v 10.

"L'Eternel est celui qui te garde."  Psaume 121 v 5.

Que Dieu vous bénisse richement. 

 

 


Ajouter un commentaire   
   Aller de l'avant, au rythme de Dieu...

"Jacob poursuivit son chemin; et des anges de Dieu le rencontrèrent. En les voyant, Jacob dit: C'est le camp de Dieu! Et il donna à ce lieu le nom de Mahanaïm." Génèse 32 v 1 et 2

Que ce soit personnellement ou collectivement, il est important de continuer d'aller de l'avant dans la direction que Dieu nous a donnée. Un tel cheminement, bien sûr, se fait par étapes, et il ne faut surtout pas ignorer ses étapes, ce à quoi le Seigneur dans sa compassion nous aide en nous envoyant des messagers. Dans notre marche avec Jésus, il est bon d'accueillir chaleureusement ceux qu'IL nous envoie et de respecter les étapes qu'IL a  préparées dans Son infinie sagesse. Poursuis donc ton chemin, ne t'arrête pas, mais ne brûle pas les étapes!

 

"Jacob lui répondit: Mon Seigneur ( il parle à son frère Esaü) sait que les enfants son délicats, et que j'ai des brebis et des vaches qui allaitent; si l'on forçait leur marche un seul jour, tout le le troupeau périrait." Gén. 33 v 13

 

Ne force pas la marche, ne fonce pas tête baissée, mais avance en considérent les capacités et les besoins de ceux qui t'entourent!

 

Pasteur Olivier Rogez 

Ajouter un commentaire   
   Ni cheval ni mulet.

"Ne soyez pas comme un cheval ou un mulet sans intelligence; on les bride avec un frein et un mors, dont on les pare, afin qu'ils ne s'approchent point de toi." Psaume 32 v 9.

Il semble que dans ce contexte, le cheval ou le mulet illustrent deux attitudes mauvaises très nettement différentes. En effet, le cheval cherche à s'élancer et partir à vive allure; le mulet, au contraire, a tendance à traîner. Le cheval est fougueux et impatient, tandis que le mulet est plutôt paresseux et têtu. Ni l'un ni l'autre ne sont pour nous des modèles d'intelligence. Les deux doivent être bridés et conduits à l'aide d'un frein et d'un mors... Le Saint-Esprit souhaite que nous soyons sensibles à Sa direction, sans foncer tête baissée, sans tirer en arrière ni renâcler, lorsqu'Il nous montre sa volonté.

 "Je t'instruira et te montrerai la voie que tu dois suivre; Je te conseillerai, J'aurai le regard sur toi."  Voilà ce que nous pouvons lire dans le verset précédent du même psaume. Dieu désire s'occuper personnellement de celle ou de celui qui a placé sa confiance en Lui; Il veut l'éclairer et lui montrer le chemin à suivre. Dieu veille personnellement sur ses rachetés! Nous ne sommes donc pas livrés à nous mêmes, Il a le regard sur nous, Il est prêt à nous brider si cela est nécessaire; Il nous conseille et nous donne les directives dont nous avons besoin dans Sa parole ( la Bible ) par son Esprit. Ce sont là de précieuses promesses qui doivent nous rassurer et nous encourager.

 "Je T'ai fait connaître mon péché, je ne t'ai pas caché mon iniquité; j'ai dit: j'avouerai mes transgressions à l'Eternel!  Et Tu as effacé la peine de mon péché." Telle est l'expérience du psalmiste selon ce qui est écrit dans le verset 5, juste quelques lignes avant le passage sur lequel nous méditons maintenant. Les promesses que nous venons de voir s'adressent à un homme qui a reconnu son état de péché devant Dieu et qui Lui a demandé pardon. Maintenant il a le coeur léger et joyeux de quelqu'un qui se sait pleinement pardonné et accepté devanr Dieu. Ainsi, Dieu accorde généreusement Sa grâce aux humbles: Son pardon, Son relèvement, Sa joie, Ses dirctiveset Ses conseils...

Pasteur Olivier Rogez.


Licence libre GNU Wikipédia   http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:3_horses_on_pasture.JPG

Licence libre GNU Wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:3_horses_on_pasture.JPG


GNU Licence libre Wikipédia   http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:Mule.jpg

GNU Licence libre Wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:Mule.jpg

Ajouter un commentaire   
   Pourquoi Jésus est-il venu sur la terre?

Nous approchons des fêtes de Noël, Noël étant l’anniversaire de la venue de Jésus sur la terre. Mais, au fait, pourquoi Jésus est-il venu sur la terre ?
 

1. JESUS EST VENU POUR ANNONCER LA BONNE NOUVELLE

Lisez les Evangiles et vous y découvrirez les Paroles de Jésus : paroles de guérison de l'âme et du corps, paroles de délivrance, de paix et de pardon, paroles de consolation et de vie véritable. Ne croyez surtout pas que les paroles de Jésus soient des paroles moralisatrices. C'est malheureusement la pensée courante. Mais elles sont une puissance qui transforme, bouleverse les vies de fond en comble. Elles peuvent même bouleverser la vôtre. Y avez-vous pensé ? L'être humain, convenez-en vous-même, n'a pas tant besoin d'une morale que d'une refonte totale de son cœur. La Bible dit : « Le cœur de l'homme est tortueux par dessus tout ». Jésus se propose de faire cette œuvre en vous si seulement vous vouliez Le recevoir par la foi comme le Sauveur et le Seigneur de votre vie.

Par sa Parole, Jésus délivre les possédés, c'est-à-dire ceux qui sont habités par des esprits méchants. A Gadara, Jésus rencontra un jour un homme possédé, réduit à l'état de bête, vivant dans les sépulcres. Il le délivra et il fut retrouvé assis, vêtu et dans son bon sens. Jésus lui avait redonné sa dignité d'homme. Nous ne savons comment, pourquoi cet homme fut habité par des esprits. Avait-il pratiqué l'occultisme, les messes noires, la magie, parlait-il aux morts ? Savez-vous qu'il s'agit là de terrains propices à l'action de ces esprits invisibles et méchants qui oppressent ceux qui font de telles choses ?

Toutefois, ce que nous savons, c'est que Jésus l'a délivré. « Jésus, nous dit la Bible, a paru pour détruire les œuvres du malin.» Par sa parole, Jésus guérit : avec Lui les aveugles voient, les boiteux marchent, le cancéreux peut être guéri ainsi que le sidaïque. Par ses paroles, Jésus délivre l'être humain de ses passions, ses vices, ses idoles. C'est cela la Bonne Nouvelle ! Vous pouvez, en recevant Jésus dans votre cœur, être délivré de la passion qui vous attache à l'alcool, la cigarette, la drogue ou bien à votre amant, votre maîtresse, à l'argent ou au spiritisme. La Bonne Nouvelle, c'est le pardon des péchés et la délivrance en Jésus.

2. JESUS EST VENU POUR NOUS REVELER LE PERE

La Bible dit : « Personne n'a jamais vu Dieu », cependant à la question d'un de ses disciples : « Seigneur, montre-nous le Père », Jésus répondit : « Celui qui m'a vu a vu le Père ». Ainsi Dieu est comme Jésus-Christ. « Le Fils, dit Paul, est l'image du Dieu invisible ». Comment connaître Dieu ? On ne peut Le connaître qu'au travers de son Fils Jésus. On ne peut, selon la Bible, croire en Dieu sans se préoccuper de son Fils Jésus. Ecoutez Jésus dire en Jean 5/23 : « Celui qui n'honore pas le Fils n'honore pas le Père qui l'a envoyé ». L'être humain ne peut donc s'approcher de Dieu que par Jésus. Il est le seul médiateur, selon ce que dit Paul à Timothée, entre Dieu et les hommes (lire Actes 4/12)


3. JESUS EST VENU POUR OTER LE PECHE DU MONDE

C'est certainement le but essentiel que Dieu avait fixé pour son Fils. Jésus est surtout venu pour porter sur la croix le péché de l'humanité. Savez-vous que tout péché mérite un jugement ? La Bible affirme : « Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ». Nous sommes de ce nombre. Ne tentons pas de nous justifier vainement devant Dieu, en nous disant par exemple : « J'ai élevé mes enfants du mieux possible, Dieu en tiendra compte pour ma place dans le ciel tout de même ! » ou alors : « Moi, j'ai toujours participé aux collectes pour les pauvres », « Quant à moi, j'ai un frère ecclésiastique », « Vous savez dans ma famille, on est religieux ! » ; « Moi, je n'ai pas fait le mal, j'ai toujours été honnête, j'aurai quand même bien une place au ciel !».

Beaucoup tentent de se justifier devant Dieu, en invoquant des raisons, qui bibliquement ne sont pas valables. Cependant, malgré ces raisons invoquées, nous sommes, nous dit la Bible, des enfants de colère. Toutefois, Dieu ne désire pas la mort du pécheur ; Il a prévu le remède par le don de son Fils, qui sur la croix a porté la condamnation à notre place. « C'est le sang de Jésus-Christ, nous dit l'apôtre Jean, qui nous purifie de tout péché.» Acceptez ces vérités divines par la foi. Croire en Jésus, cela veut dire : Reconnaissez votre péché, acceptez par la foi que Christ l'a porté à votre place, recevez par la foi le pardon et la vie éternelle et vivez pieusement en Jésus-Christ jusqu'à son retour.

Source:   

http://www.addtaverny.com/
Ajouter un commentaire   
  Accueil
+
La Bible
+
La foi
+
Jésus-Christ
+
Expériences
+
Enseignement
+
Récits Bibliques
+
Personnages
+
Histoire de la Bible
+
Lu pour vous
+
Liens
+
News
+
Archives du site
+
Poésie
+
Encouragements
+
Evènements
  Contact